Sauveteur Secouriste du Travail (SST)
Secourisme :

down
DUREE :

14 heures (2 jours)

MOYENS PEDAGOGIQUES ET TECHNIQUES :

- Théorie : exposé / vidéos / photos / échanges
- Pratique : simulations d’accidents, mise en situation à la RCP

Il est remis à chaque stagiaire :
- un livret de formation
- un certificat SST
- une attestation individuelle de fin de formation

EVALUATION :

Une épreuve lors d’une mise en situation d’accident du travail simulé + une épreuve lors d’un entretien avec le formateur sur sa connaissance du cadre réglementaire de l'activité SST et ses compétences en matière de prévention.

FORMATEUR :

Formateur SST certifié par l’INRS.

PLANIFICATION :

- En intra : dates, horaires et lieu au choix de l'entreprise
- En inter : voir planning inter-entreprises
down
- Etre capable d’intervenir face à une situation d’accident du travail
- Mettre en application ses compétences de SST au service de la prévention des risques professionnels dans son établissement

down
Formation destinée à tout le personnel de l’entreprise.
down
1. Le sauvetage secourisme du travail

- Les principaux indicateurs de santé au travail dans l’établissement ou dans la profession
- Le rôle de sauveteur secouriste du travail
- Le cadre juridique de l’intervention du SST

2. Rechercher les risques persistants pour protéger

- Connaître l’alerte aux populations
- Reconnaître, sans s’exposer lui-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement
- Supprimer ou isoler le danger, ou soustraire la victime au danger sans s’exposer lui-même

3. De « protéger » à « prévenir »

- Repérer les dangers dans une situation de travail
- Supprimer ou faire supprimer des dangers dans une situation de travail, dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention

4. Examiner la victime et faire alerter

- Examiner la (les) victime(s) avant et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir
- Faire alerter, ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise

5. De « faire alerter » à « informer »

- Informer son responsable hiérarchique et/ou la (les) personnes(s)chargée(s) de prévention dans l’entreprise ou l’établissement, de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s)

6. Secourir

- Effectuer l’action appropriée à l’état de la victime
o La victime saigne abondamment
o La victime s’étouffe
o La victime répond, se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux
o La victime se plaint de brûlures
o La victime se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements
o La victime se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment
o La victime ne répond pas mais elle respire
o La victime ne répond pas, et ne respire pas

7. Situations inhérentes aux risques spécifiques

down
Art. R4224-15 du Code du travail :

« Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d'urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. »

Art. R4224-16 du Code du travail :

« En l'absence d'infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d'assurer une présence permanente, l'employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades.
Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d'urgence extérieurs à l'entreprise sont adaptées à la nature des risques.
Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l'inspecteur du travail. »
down
Maintien et Actualisation des Compétences tous les 24 mois (2 ans).